Ma relation avec l’écriture

Aujourd’hui j’ai eu envie de revenir vers vous pour vous parler d’un sujet qui me plaît particulièrement, l’écriture. Je vais peut-être évoqué mon expérience à travers le blog mais j’avais surtout envie de vous parler de l’écriture de textes fictionnels (ou non) et plus précisément de romans. Si vous avez lu mon article 20 choses que vous ne savez peut-être pas sur moi, vous êtes maintenant au courant que j’écris un roman et que ce n’est d’ailleurs pas mon premier. Et puisque je suis en pleine période d’inspiration en ce moment, je me suis dis pourquoi ne pas vous en parler ici. 

Je vous parlerais sûrement plus en détail de ma relation avec le blog et l’écriture d’articles dans un prochain post qui abordera pas mal de sujet que j’avais effleurer dans mon dernier article, notamment en ce qui concerne le fait d’être lue et d’avoir des retours sur son travail, mais passons ce n’est pas encore le moment d’aborder tout cela. Ecrire sur un blog est totalement différent que d’écrire un roman, dans le premier cas vous écrivez dans le but de partager vos articles, d’être lu et surtout de partager des choses, de donner son avis en vu d’aider d’autres personnes quoi. Alors que dans le cas d’un roman, ou encore d’un recueil de nouvelles, de poèmes ou ce que vous vouez d’autres le but premier (du moins pour ma part) ce n’est pas forcément d’être lu. Généralement on écrit dans un petit carnet, dans les notes de son portable, ou via son ordinateur ce qui nous vient à l’esprit mais on ne le partage pas forcément avec son entourage, ou « pire » encore, des inconnus sur Internet.

Sur mon blog je parle de choses plus ou moins futiles, de beauté, de séries ou de quelques morceaux de ma vie ou de ma personnalité. Alors qu’à travers mon roman je peins un nouveau monde, je donne vie à des personnages et je peux vous assurer qu’il n’y a rien de plus grisant que de créer ces petits êtres de papier, de les façonner comme bon vous semble et de décider de leur vie, leur environnement … Tout peut subitement devenir un sujet d’inspiration. Bon pour le blog aussi ça peu être le cas mais de manière un peu plus restreinte tout de même, et puis ça développe un peu moins l’imagination car on traite d’un sujet précis qui ne laisse pas toujours de place à l’improvisation telle qu’on la retrouve dans l’écriture plus personnelle. Et même si j’adore écrire mes articles (bien que je le fasse un peu moins en ce moment, mais l’envie revient petit à petit) il n’y a rien que j’aime plus que d’écrire mon histoire. J’y retrouve mes personnages aussi bien les plus attachants, que les plus détestables, leur environnement que je me suis amusée à créer pour pouvoir me plonger dans un univers que j’aime si jamais le mien ne me plaît plus. En fait c’est assez indescriptible comme sentiment.

d9d9ff1228397d2ef6396c96274e0dfe

Je pense que cet amour pour l’écriture (qui est à peu près tout ce que je sais faire de manière correct entre nous soit dit) me vient de mon amour pour la lecture que j’ai depuis toute petite. C’est en lisant des tonnes et des tonnes de livres qu’ils soient policiers, plutôt axés sur la romance ou tout simplement fantastiques que je me suis mise à imaginer mes propres petites histoires. Pourtant il m’a fallut beaucoup de temps et d’essais infructueux avant d’arriver à faire quelque chose de potable. C’est en seconde que j’ai réellement commencé à écrire poussée par mon amie Alicia que je ne remercierais jamais assez. L’écriture est devenue pour moi un échappatoire, pour des raisons que je n’évoquerais pas ici, quasi quotidien et je me suis éclatée à écrire mon premier « roman », qui n’était en réalité qu’un ramassis de clichés de l’époque (oui je parle comme une vieille mais ça fait déjà presque six ans … #méméMarie), puis le second qui s’inscrivait dans un univers plus fantastiques mais que j’ai abandonné en terminale et que je n’ai jamais repris.

Et enfin il y a eu mon petit troisième, qui est partit d’une histoire imaginée par une amie de l’époque et moi même pendant un cours de philosophie particulièrement passionnant (puisque nous nous amusions à écrire nos propres histoire n’est-ce pas). Pour nous occuper j’écrivais donc cette petit histoire mettant en scène deux personnages principaux, mais à ce moment là le projet n’était pas du tout d’écrire un roman, c’était une petite nouvelle tout au plus. Il y avait environ 40 pages manuscrites si je ne me trompe pas. Avant la fin de l’année j’avais écrit la fin et la boucle était bouclée. Mais je dois dire que je m’étais laissé prendre au jeu et qu’écrire me manquait, comme s’il me fallait ma dose chaque jour. Du coup j’ai commencé à écrire des petites histoires courtes pendant les cours ou mes heures de trous. Bon, j’ai du coup un peu négligé mes cours au profit de l’écriture et ce n’est clairement pas la bonne chose à faire mais à l’époque j’étouffais tellement dans ma vie qu’il me fallait au moins ça pour réussir à m’en échapper. Parce que c’est aussi ça l’écriture, un moyen d’échapper à un quotidien morne, gris et triste quand vous en avez envie, quand vous en ressentez le besoin aussi.

7db85a4e00b35b6aae4771273b2905f2--word-aesthetic-isak-valtersen-aesthetic

Je pense que l’écriture peut même sauver des vies, bon évidemment ce n’est pas un remède à la dépression ou autres problèmes que nous pouvons tous rencontrer un jour ou l’autre, mais je pense que ça peu être vu comme un bon complément. Je n’ai jamais eu de problèmes particulièrement graves mais je sais que l’écriture m’a fait beaucoup de bien, encore plus que d’ouvrir le blog et de partager mes petits trucs avec vous. Comme je vous le disais j’écris depuis six ans maintenant et je suis passée par beaucoup de phases, des histoires les plus culs culs et superficielles, jusqu’à celle que j’écris aujourd’hui (que je ne pourrais pas réellement définir) en passant par mon second projet de roman plus fantastique ou encore par les petites histoires que j’écrivais pour distraire mes amies en philosophie.

Aujourd’hui je n’ai plus qu’un seul projet en tête que j’entends mener à son terme. Oui, je vais écrire un vrai roman et oui mon rêve le plus cher serait de le voir un jour publier. Je suis sûrement très (trop) utopique face à cela mais bon on a tous des rêves un peu dingues non ? Ce roman c’est mon bébé, mon échappatoire, une fierté que j’ai eu du mal à assumer au début, de peur d’être moquée, et puis au final je me suis lancée et j’ai même commencé à publier des extraits. Bon j’ai rapidement arrêté par manque de temps (j’entamais ma seconde année de Prépa) et puis cet été pour le plus grand plaisir d’un de mes amis, j’ai recommencé. Du coup vous pouvez le retrouver sur Wattpad en cherchant marieelisea si ça vous tente de partir à la découverte de mes personnages que j’aime tant (pour certains) et de cette histoire que je me plais à écrire depuis trois ans maintenant.

0a0c1c90a4d8c2999e988ce46d58c010

J’ai repris cette fameuse histoire lors de ma première année de Prépa, sur un coup de tête quand j’ai retrouvé ces fameuses feuilles manuscrites comportant le début (et la fin mais je ne pense pas la garder) de ce qui sera mon futur roman et que j’ai voulu les retaper à l’odinateur. Tout s’est enchaîné et je me suis surprise à vouloir rajouter des détails, à pousser un peu plus certaines scènes, en rajouter d’autres pour apporter plus d’informations … Et très vite je me suis retrouvée à avoir envie d’écrire un peu chaque jour. J’ai des périodes de creux où je peux ne pas écrire pendant des mois fautes d’inspirations, et d’autres durant lesquelles je peux écrire une dizaine de pages dans la journée tant je suis inspirée et tant tout me vient avec une facilité déconcertante. Aujourd’hui j’ai six chapitres et 115 pages tapées, et j’en suis fière.

C’est tellement grisant de voir l’histoire s’écrire sous vos yeux petit à petit, voir vos personnages évoluer .. Et les retrouver chaque jour/chaque soir était d’un grand réconfort pour moi, c’était ma petite bulle de bonheur et ça l’est toujours d’ailleurs. Après les avoir un peu délaissé pendant ma seconde année j’ai repris l’écriture depuis cet été et comme je vous le disais j’ai repris les publications Wattpad, poussée par un copain qui voulait connaître la suite de l’histoire. Même si de base je ne partage pas mes histoires, ou avec un cercle très restreint, je peux vous dire que ça fait quand même du bien d’avoir des retours, de savoir que ce vous écrivez plaît, que c’est bien écrit etc.

6701a2dd27613398be205baba6eb823c--homework-aesthetic-aesthetic-studying

Enfin voilà je pense que j’ai un peu fait le tour, j’ai toujours un peu de mal à exprimer mes sentiments de manière simple et concise mais j’espère que vous aurez appréciés ce petit post humeurs. Comme je vous l’avais dis je pense que c’est ce que je vais faire de plus en plus par ici car les mots me viennent tout seuls et l’inspiration de manière spontanée. Je vous dis donc à très bientôt, ou à tout de suite dans les commentaires !

Bisous.

PS: Je vous laisse le petit lien Wattpad si jamais vous êtes tentés 😉
https://embed.wattpad.com/story/84916149

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s