Pirates des Caraïbes 5

Je vous l’avais annoncé sur Twitter à ma sortie de la salle de cinéma, il fallait à tout prix que je vous écrive un post à propos de ce film que j’ai absolument adoré et qui m’a tenu captivé de la première à la dernière scène (ou presque). J’ai d’ailleurs commencé à peine montée dans le bus qui me ramenait chez moi, et me voilà donc aujourd’hui pour vous donner mon avis sur le dernier Pirates des Caraïbes !

Pirates des Caraïbes: La vengeance de Salazar

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter… (AlloCiné)

Johnny Depp, Brenton Thwaites & Kaya Scodelario: Un trio de choc

Ce trio aussi improbable qu’hilarant composé d’un Jack Sparrow au bout du rouleau, du fils de Will Turner (Henry) qui est prêt à tout pour sauver son père de la malédiction qui l’a frappé et de Carina Smyth une « femme de science » comme elle le dit si bien qui a des petits airs d’Hermione Granger par moment, et qui ne croit absolument pas aux fantômes (aka la base du film quoi aha). Je ne vous explique même pas à quel point le mélange est détonnant mais réellement agréable à regarder pendant deux heures. J’ai donc été ravie de voir ce petit trio évolué tout au long de film que ce soit de manière personnelle ou bien tous ensemble dans leurs relations les uns envers les autres.

En dehors de ça je n’ai aucune remarque particulière à faire sur le jeu d’acteurs des personnages, Johnny Depp est toujours aussi merveilleux dans son rôle de Jack Sparrow qui oscille tantôt entre le pirate sarcastique et le pirate clairement au bout du rouleau qui reste néanmoins à mourir de rire (ou presque), Kaya Scandelario est vraiment top dans le rôle de « femme de science » qui impose sa façon de pensée face à un monde de pirates et autres hommes matchistes. J’ai aussi découvert un nouvel acteur en la personne de Brenton Thwaites et autant vous dire que même si je ne sais pas réellement ce qu’il vaut qu’acteur puisque je ne l’ai vu que dans un film, autant vous dire que quand je l’ai vu sur l’écran, je suis restée comme ça:

Mention spéciale à Javier Bardem qui est époustouflant en Capitaine Salazar.

De l’action, de l’humour, de l’amour

Qu’on se le dise, Pirates des Caraïbes est loin d’entrer dans la catégorie des films comiques en dépit des péripéties rocambolesques de Jack Sparrow et de sa façon très détachée de voir la vie, on serait plutôt dans un univers assez noir par moment, notamment pendant quelques passages de ce film en particulier, mais je dois dire que cette fois-ci j’ai rit plus que les autres fois, et je peux vous dire que je n’étais pas la seule dans la salle, loin de là. Bon, je ne vais pas vous expliquer pourquoi puisque clairement il faut que vous alliez voir le film, mais par exemple ce gif juste au dessus résume un peu le côté « Action et Humour » du film. Jack et Carina tentent d’échapper aux soldats, ce qui a l’air de particulièrement amuser notre ami pirate mais pas la jeune demoiselle derrière lui, imaginez donc sa réponse bien sarcastique quand il lui répond. Et ce n’est qu’un simple extrait, je vous garantie qu’il y en a d’autres bien plus sympas.

En ce qui concerne le côté amour je ne vais pas m’éterniser dessus puisqu’il n’y a pas grand chose à en dire mais je trouvais la rime plutôt sympa alors ma foi pourquoi ne pas l’inclure dans l’histoire. Ce film met aussi en scène une petite intrigue sentimentale entre Carina et Henry qui était couru d’avance et dont la fin était prévisible comme dans la plupart des films où on retrouve une histoire d’amour (si vous voulez mon avis). Mais bon ces deux là sont plutôt mignons et je suis la première à apprécier ce genre de petits histoires, mais à petite doses n’abusons pas aha !

La naissance de Jack Sparrow

Je ne sais pas vous mais pour ma part je ne connaissais pas grand chose à l’histoire de Jack Sparrow en dehors de celle racontée dans les quatre premiers films, mais après avoir vu un petit flashback raconté par le Capitaine Salazar lui même dans lequel on rencontre la version plus jeune (et sûrement plus sobre) de Jack pas encore Sparrow jouée par Johnny Depp lui même. On comprend donc ce qui l’a amené à devenir Capitaine, d’où il tient son fameux tricorne aussi, tout comme son précieux compas. Bon on n’entre pas dans les détails les plus complets je vous l’accorde mais j’apprécie de savoir comme Jack a obtenu ce surnom de Jack Sparrow aka Jack le moineau et j’avais donc envie de le souligner ici !

Un léger problème de paternels

Un autre détail que j’ai remarqué pendant le film c’est qu’ils ont tous, ou presque, un problème avec la figure qu’il leur sert de père. Le film s’ouvre d’abord sur Henry promettant à son père de le sauver de la malédiction qui l’a frappé, c’est donc principalement pour ça que nos héros vont vivre de supers aventures. Ils sont aidés par Carina qui est la seule à avoir compris comment lire la carte « qu’aucun homme ne peut lire » grâce au livre que son père lui a laissé lorsqu’elle n’était qu’une enfant (bon la réalité est tout autre mais dans tous les cas c’est à cause/grâce à son père qu’elle en est là, tenons nous en à cela pour le moment). Quand au Capitaine Salazar il s’est retrouvé à écumer les mers à la recherches du moindre pirate à éliminer par pur esprit de vengeance étant donné que ces derniers avaient causés la mort de son grand-père, puis de son père. En bref on dit merci papa(s) quoi !

Eh bien je pense que j’ai fait le tour de la question, je ne voudrais pas risquer de spoiler qui que ce soit en en disant plus, j’ai déjà l’impression d’en avoir trop dire. Si je devais rajouter une dernière chose je dirais que la conclusion était un tantinet niaise. Bon, on connaissait tous l’issu de l’histoire entre Henry et Carina, et comme très souvent le film se termine plutôt bien pour les héros mais concrètement les dernières minutes ressemblaient d’avantages à un chamallow coulant qu’à la fin d’un film de pirates. Mais je ne vous en dit pas plus et je vous laisse aller voir le film et vous faire une idée.

tumblr_mwxps1pjmR1rkhpyoo1_500

Avant de complètement clore cet article je tenais à nouveau à m’excuser pour le manque de publications sur le blog ces derniers jours, entre un ordinateur capricieux et un manque de motivation j’ai eu toutes les peines du monde à finir cet article aha, enfin bref je suis remontée à bloc et même si les articles ne seront pas publiés tous les trois jours mais un jour sur deux jusqu’à dimanche vous aurez les trois post prévus cette semaine ! J’espère en tout cas que que ça vous aura plu, on se retrouve donc vendredi pour un nouvel article.

Bisous.

Et toi, tu penses quoi du dernier Pirates des Caraïbes ?

tumblr_inline_o0dt6qp4wg1srob4n_500

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s